Lean-Management - Lean-Ergo - ACTIS E&P - Logo Lean-Ergo
Lean-Management - Lean-Ergo - ACTIS E&P - Lean & Facteurs Humains
Aller au contenu

SMED : passer de 72 à 14 heures de nettoyage d'installation

Secteur : Chimie - Granulés plastiques pour l'injection de pièces technologiques
Chantier : SMED
Durée du chantier : 8 mois (7jours d'intervention)
Défis : Diminuer le temps d'arrêt de l'installation, si possible à 12 heures (maximum sur 2 équipes soit 16 heures)
Contexte : Le nettoyage entre deux séries de production (roulette de production : du granulé cristal jusqu'au granulé noir, avec tout un dégradé de couleur entre les 2 : blanc, crème, beige, jaune, ...) mobilisait l'installation pendant une durée moyenne de 72 heures, avec une grande variabilité (-14 / +10 heures), avec 10 "métiers" différents (électricien, électomécanicien, mécanicien, nettoyage, sécurité, ... internes et sous-traitant) dont la synchronisation des interventions frolait le casse-tête. L'installation était répartie sur 4 niveaux différents, et le nettoyage devait être minutieux : un seul granulé noir pouvait polluer 1 tonne de produit cristal ou blanc. Plus que le temps d'immobilisation d'une installation sous-capacitaire, rien n'était cadré : le top départ nettoyage pouvait varier en fonction des contraintes de production ou commerciales, ce qui pouvait décaler et rendre indisponible les équipes d'intervention en particulier les sous-traitants, ..., ce qui décalait le top de redémarrage de l'installation, ...
Le chantier SMED fût décidé après la VSM, et s'est déroulé parallèlement au chantier flux tiré (cf page REX). Le défi des 12 heures a été présentés au groupe par le directeur du site : les questions et les débats ont alors été vifs, en particuliers sur l'éventuel sacrifice de la sécurité sur l'autel de la rapidité.
Déroulement : Compte tenu de la durée du nettoyage (72 heures), l'observation directe était impossible : plusieurs opérations avaient été filmées avant d'être analysées en suivant les 5 étapes du SMED. Lors du découpage des opérations, 7 points de sécurité critiques ont été identifiés, ainsi que des contraintes posturales importantes et répétées. Les améliorations nécessaires ont portées sur des points techniques, mais surtout sur des points d'organisation (ordre des opérations, opérations regroupées ou scindées, ...) et sur le partage et la formalisation des bonnes pratiques pour chaque fonction intervenante.

Des résultats exceptionnels et des salariés impliqués dans la recherche des résultats

Le défi de 12 heures n'a pas pu être respecté (modification nécessitant un investissement important). Par contre, la durée de 14 heures a été atteinte et est devenue le nouveau standard validé par la direction. Après 1 année de fonctionnement aux nouveaux standards, le temps enregistré de nettoyage était de 14 heures - 0 / + 1 heure. L'ensemble des points de sécurité critiques ont été résolus, ainsi que des solution pour supprimer ou écourter certaines postures contraignantes. Le chantier a été déployé sur les 8 autres lignes d'extrusion. Au delà des résultats, la dynamique du chantier a permis d'améliorer les relations entre les différents services intervenants, et redonner la confiance avec l'équipe de planification, très impactée auparavant par les écarts de délais de mise à disposition des installations après nettoyage.

SMED-Ergo : réduire le temps d'exposition à la pénibilité du travail

Diminuer le temps de nettoyage, de changement de produit, de format ou d'outillage, et donc le temps d'arrêt de l'installation (perte de capacités de production, difficultés de redémarrage), permet également de  diminuer le temps d'exposition à des contraintes posturales longues et dangereuses et à des gestes présentant des risques, qui peuvent empêcher de bien réaliser les tâches à cause de la fatigue.
Nous avons développé le concept de SMED-Ergo® : après avoir identifié les situations et mouvements présentant des risques (compétences en ergonomie et des risques liés aux activités physiques), la démarche permet à la fois de gagner du temps d'immobilisation de l'installation et la diminution des risques, de la pénibilité et des contraintes.
Retourner au contenu