Lean-Management - Lean-Ergo - ACTIS E&P - Logo Lean-Ergo
Lean-Management - Lean-Ergo - ACTIS E&P - Lean & Facteurs Humains
Aller au contenu

VSM : 50% de volume en plus, à iso-effectif et iso-surface

Secteur : Agroalimentaire - Fabrication de plats cuisinés frais
Chantier : VSM / VSD
Durée du chantier : 7 mois (intervention de 8 jours)
Défis : Trouver des pistes d'amélioration pour assurer la survie du site
Contexte : Fabricant de plats cuisinés, l'usine faisait partie d'un groupe financier. Les problèmes essentiels portaient sur le coût des produits, trop élevés pour assurer des ventes suffisament rentables, et sur l'impossibilité de réaliser un agrandissement de la surface, ce qui aurait permis d'augmenter les volumes et de réduire les coûts.
Déroulement : L'observation s'est faîte sur le produit emblématique de la gamme fabriquée, en identifiant les problèmes (VSM)  et en envisageant les améliorations (VSD), puis en élargissant sur les autres typologies de produit pour ajuster les transformations pour couvrir 90% des productions.

Résultats du chantier : la VSM utilisée pour convaincre les actionnaires et développer l'emploi

La VSM / VSD a donné une vision qui peut se résumer à "50% de volume supplémentaire, à iso-effectif et iso-surface", en précisant le calendrier des chantiers à mener et le coût des transformations. Cette vision de la future usine a été présentée aux propriétaires de la marque (groupe financier) qui a accepté les transformations.
Après 28 mois de travaux, l'usine faisait 65% de volumes en plus pour une augmentation des effectifs de 5%. Ces résultats ont permis de gagner de nouveaux marchés, et à l'usine d'être suffisament performante (c'est la seule usine du groupe qui n'a pas connue de plan social).
Concernant les indicateurs de santé au travail, les manutentions/manipulations ont été diminuées de 75% (en poids manipulé / personne), 75% des situations à risque identifiées (contraintes posturales, gestes répétitifs, chutes plain-pied) ont été améliorées, ainsi que les déplacements pour transports de matière (rapprochement des équipements) de 45%.

L'apport LEAN-ERGO : Améliorer en même temps les performances et les conditions de travail

Les gains en terme de productivité ont été possibles en diminuant les manipulations (diminution de 75% des poids manipulés), et des déplacements avec transports de charges principalement en "bac Europe" (diminution de 60%) en rapprochant certains ateliers ou certains équipements.
Les deux indicateurs (poids manipulés, déplacements) ont été pris en compte dès la VSD pour choisir entre les différentes solutions envisagées
Retourner au contenu